A la découverte du plancton avec NOMAD NAUTIC

Venez participer à une aventure inoubliable, à la rencontre des mystères du plancton!
Au départ de Port Haliguen à Quiberon, entre amis ou en famille, embarquez à la voile, pour une demi-journée à la découverte des secrets du plancton…


Programme de la demi-journée de découverte du plancton

Nous nous rendrons sur le lieu de prélèvement à bord d’ILUNA, confortable voilier de 14 mètres sur lequel vous pourrez prendre part aux manœuvres de navigation.
Une fois sur place, nous effectuerons diverses mesures : turbidité, température, observation de l’eau, photos, dont les données seront transmises à www.secchidisk.org, organisme qui collecte des informations à l’échelle mondiale sur l’évolution du plancton.
Puis nous mettrons le filet à plancton à l’eau afin de recueillir les précieux échantillons nécessaires à nos observations!

Filet à plancton
Le filet à plancton

Observation du plancton
Prélèvement de la goutte d'eau

Dès notre retour au port, nous commencerons l’étude au microscope qui, relié à un grand écran, vous permettra d’admirer tous ensemble les spécimens collectés.
Nous prendrons aussi des photos que vous pourrez télécharger par la suite.
Enfin, cette formidable aventure se clôturera par un petit exposé sur le plancton, les diverses variétés, son rôle sur la planète, etc…

 

 

Tarif :

 

  • Adultes : 50 Euros
  • Enfants de – de 12 ans : 25 €

Le plancton.

Le mot plancton vient du grec « Plankton » qui signifie « errer ».
Le plancton est l’ensemble des végétaux et animaux aquatiques qui dérivent au gré des courants.
Ils sont capables de mouvements limités, mais incapables de se déplacer à contre-courant.
De natures très diverses, ces organismes végétaux et animaux ont des tailles variant de 0,2 microns à plusieurs centimètres, voire plus pour les méduses.
La très grande majorité du plancton est invisible à l’oeil nu, mais les milliers d’espèces qui le composent représentent à elles seules la quasi-totalité du poids des habitants de la mer, poissons, crustacés et baleines compris! 

Le plancton se divise en deux grands règnes.

1°/ Le phytoplancton.

Le plancton végétal ou phytoplancton est constitué d’algues microscopiques presque toutes unicellulaires.
Bien qu’elles soient unicellulaires, les microalgues présentent une grande diversité de tailles, de couleurs et de formes qui peuvent être très élaborées.
Le phytoplancton comprend des milliers d’espèces qui se répartissent en plusieurs groupes : algues bleues, diatomées, dinoflagellés…

 

2°/ Le zooplancton.

Le plancton animal ou zooplancton est composé de deux groupes.

a) Le zooplancton permanent.

Organismes unicellulaires ou pluricellulaires qui naissent, se reproduisent et meurent à l’état de zooplancton.

b) Le zooplancton temporaire.

Œufs et larves d’animaux très variés (crustacés, coquillages, oursins, poissons…) qui quittent le monde du plancton en se métamorphosant. La larve (plancton) se transforme en juvénile en devenant un futur adulte.  

Ecologie et plancton.

Le plancton est la base de l’alimentation de tous les individus marins.
1000 grammes de phytoplancton nourrissent 100 grammes de zooplancton qui à leur tour donnent 10 grammes d’alevins de poissons et crustacés, qui eux-mêmes produisent 1 gramme de petits poissons… ce gramme donne 0,1 gramme de thon.
Il faut donc 10 tonnes de phytoplancton pour produire 1 kilo de thon.
Par ailleurs, par la photosynthèse, le plancton végétal fournit près des deux tiers de l’oxygène de l’air que nous respirons.
Il absorbe également plus de la moitié du gaz carbonique de l’atmosphère, c’est un élément indispensable dans la lutte contre le réchauffement climatique.

 

La pollution des microparticules de plastique.

Le plancton mange du plastique.

Pour mettre en évidence ce fléau, des chercheurs ont filmé des copépodes dans une goutte d'eau contenant des petites billes de plastiques fluorescentes.
Le zooplancton est censé pouvoir sélectionner les algues qu'il ingère, mais la vidéo montre clairement qu’il ingère du plastique, ce qui constitue un vrai problème pour le zooplancton mais aussi pour l'ensemble de la chaîne alimentaire.
En effet, les chercheurs soulignent d'une part que cette consommation rend plus difficile la reproduction et la survie des copépodes, et d'autre part, que les substances toxiques contenues dans les déchets plastiques sont transmises à l'ensemble de la chaîne alimentaire.

Le plastique est hydrophobe et attire les molécules toxiques comme une éponge.

Les microparticules de plastique semblent absorber les produits chimiques divers, les pesticides (comme le DDT), les déchets polluants provenant de l’agriculture, des hôpitaux…
Par conséquent, les particules de matières plastiques ingérées par les organismes marins introduisent dans la chaîne alimentaire des toxines que nous retrouvons ensuite dans nos assiettes.

En savoir plus sur le plancton :

L’observatoire du plancton à Lorient : www.observatoire-plancton.fr

Un superbe site avec un module de formation sur le plancton : www.plancton-du-monde.org

 

Un livre : le Manuel du plancton de Pierre Mollo et Anne Noury.

Copépode
Copépode
Diatomées
Diatomées
Larve de Balane
Larve de Balane

Port Haliguen 2

56170 Quiberon

Tel : 06 13 75 00 03

jean - claude @ nomad - nautic . com

Boutique en ligne

Commandez votre sortie en voilier directement en ligne.

Un bon cadeau sera envoyé à la personne de votre choix.

Cliquez ici